Vous êtes ici

Une œuvre en hommage à Charles-Albert Gobat

La mémoire de l’ancien Tramelot et conseiller d’État bernois Charles-Albert Gobat, Prix Nobel de la paix 1902, est honorée par une œuvre de l’artiste Esther van der Bie. Sa création, qui est le résultat d’une réflexion sur la paix et les moyens d’y arriver, est composée de quatre plaques de verre sur lesquelles sont imprimées des photos de mains.

 

Né à Tramelan et lauréat, avec Elie Ducommun, du Prix Nobel de la paix en 1902, Charles-Albert Gobat (1843-1914) fut membre fondateur et premier secrétaire de l’Union interparlementaire, une organisation qui s’était donné pour missions de maintenir la paix, de défendre les droits de l’homme et d’encourager la compréhension de la démocratie dans le monde entier.

Décision politique et concours artistique

En 2018, le Grand Conseil bernois avait adopté un postulat demandant de rendre hommage à l’illustre citoyen du Jura bernois. Dans la foulée, quatre artistes liés au Jura bernois, au Jura ou à Bienne avaient été invités à soumettre un projet évoquant de manière directe ou indirecte la vie et le travail de Charles-Albert Gobat. Il s’agit d’Esther van der Bie, de Claire Liengme, d’Augustin Rebetez et de Boris Rebetez. Un concours dont la première nommée est ressortie vainqueur. Son œuvre sera prochainement mise en évidence au Rathaus de Berne, dans l’espace dominant l’escalier qui mène du hall à la salle du Grand Conseil.

Les quatre créations qui ont participé au concours ont été exposées au public dans le hall du Rathaus.

PASCAL BOURQUIN