Vous êtes ici

Un congé payé de 14 semaines pour les proches aidants, est-ce suffisant?

En Suisse, les proches aidants passent environ 80 millions d’heures par an au chevet d’un enfant, d’un parent ou d’un conjoint, qu’il soit accidenté, malade ou en fin de vie. Pour les soutenir, un congé payé allant jusqu’à 14 semaines pourrait être introduit pour la prise en charge d’un enfant gravement malade ou victime d’un accident notamment. Certains y voient une avancée notable, d’autres estiment le geste insuffisant. Et vous, estimez-vous ce congé payé de 14 semaines suffisant ?