Vous êtes ici

Don d’organes: êtes-vous en faveur du consentement présumé?

Le Conseil national a accepté mercredi du bout des lèvres une initiative demandant que toute personne majeure soit considérée comme un donneur d’organes potentiel, sauf si elle s’y est opposée de son vivant. Les défenseurs de cette initiative affirment que cela sauvera nombre de vies, les opposants n’en veulent pas pour des raisons éthiques. Et vous, approuvez-vous la mise en place du consentement présumé pour les dons d’organes? Votre avis nous intéresse.